La mobilisation dans la presse

19 décembre 2019

«Non à cette modification de la loi sur l’IVG»

La commission justice se réunit ce vendredi pour la deuxième lecture de la proposition de loi visant à élargir les conditions d’accès à l’avortement jusqu’à 18 semaines. Certains gynécologues estiment que, dans ses termes actuels, la loi ne doit pas être modifiée.

Lire l'article
Le Journal du Médecin
12 décembre 2019

Progrès bioéthiques : trop vite, trop loin ?

Ces dernières années – et ces dernières semaines – ont connu un accélération soudaine d’une sorte de  » progressisme (bio)-éthique  » : allongement du délai pour l’IVG, PMA non-thérapeutique, GPA, diagnostic pré-implantatoire… On annonce même l’utérus artificiel. Derrière l’enfant à tout prix, faut-il craindre, comme Jacques Testard, l’avènement d’une forme d’eugénisme?

Lire l'article
12 décembre 2019

Ce qu’ont vraiment dit les experts auditionnés en 2018 sur les propositions actuelles en matière d’avortement...

Dans  CE TABLEAU, l’Institut Européen de Bioéthique présente  l’analyse de l’entièreté des auditions parlementaires des 20 experts, tenues en mai-juin 2018 sur la révision de la loi avortement. Il s’avère qu’une large majorité des experts auditionnés ne se sont pas prononcés sur 7 des 9 mesures phares en passe d’être adoptées.

Lire l'article
Le Journal du Médecin
09 décembre 2019

Appel de 1.650 soignants et 3.200 citoyens contre l'élargissement de la loi avortement

Une pétition a été lancée le 26 novembre dernier. Elle rassemblait lundi 9 décembre 1.680 signatures et 3.200 citoyens. Les soignants signataires s’opposent à l’élargissement de la loi avortement et notamment l’allongement du délai de 12 à 18 semaines après la conception. Ils refusent qu’on en fasse un  » acte médical à part entière « .

Lire l'article
28 novembre 2019

Dépénalisation de l'IVG: le débat des médecins

La révision de la loi sur l’avortement ne divise pas que les politiques. Même favorables aux interruptions volontaire de grossesse, certains membres du corps médical s’affrontent

Lire l'article
29 novembre 2019

Edito: l’IVG mérite un vrai débat sans caricatures

L’interruption volontaire de grossesse est toujours un échec. Aucune femme n’y recourt sans souffrance. Les femmes qui sont amenées à renoncer à une grossesse, à fonder ou à agrandir une famille, sont dans un état de détresse tel qu’elles préfèrent ne pas vivre le bonheur d’une maternité…

Lire l'article
27 novembre 2019

Cela va pas diminuer la souffrance de mes patientes

« Allonger le terme provoquera des problèmes psychologiques chez la patiente, la mère« , affirme-t-il. « Je trouve que la loi existante est suffisamment large et correcte. Décider en 12 ou 24 heures, c’est prendre une décision trop hâtive.« 

Lire l'article
26 novembre 2019

Zowat 750 zorgverleners roepen parlement op abortuswet niet te versoepelen

Zowat 750 artsen, vroedvrouwen en andere zorgkundigen hebben nu een open brief verstuurd aan de parlementsleden met de vraag van het wetsvoorstel af te zien. De brief staat in De Morgen en La Libre. Volgens de ondertekenaars gaat abortus op een foetus van achttien weken te ver.

Lire l'article
27 novembre 2019

N-VA legt abortus op tafel als breekpunt

Als de nieuwe abortuswet gestemd wordt, zal de N-VA – als we in de regering komen – die terugdraaien.’ Valerie Van Peel, de luidste proteststem tegen de versoepeling van de wet, windt er geen doekjes om: abortus is een breekpunt voor regeringsdeelname van de N-VA

Lire l'article
30 novembre 2019

Loi IVG: le cdH hausse le ton

Plutôt discret jusqu’ici sur la modification de loi IVG, le cdH monte le ton et muscle les débats depuis quelques jours. Si contrairement à son homologue néerlandophone du CD&V, le parti de la rue des Deux Églises n’a pas le droit de vote en commission, Catherine Fonck d’un côté, Maxime Prévot de l’autre, les poids lourds du parti sortent du bois sur le sujet pour tenter de se faire entendre. 

Lire l'article
27 novembre 2019

"Nous avons été dépassés"

Xavier de Muylder, gynécologue-obstétricien considère que le travail parlementaire sur l’IVG est allé trop vite pour pouvoir traiter toutes les problématiques liées au recul du délai d’avortement. « Nous avons une bonne loi en Belgique, on peut interrompre les grossesses au premier trimestre ».

Lire l'article
13 novembre 2019

Congés de maternité: "Les femmes belges sont parmi les moins bien loties d’Europe"

Avortement : plutôt que d’améliorer la situation des plus de 120 000 femmes belges qui chaque année subissent des conditions de congés de maternité parmi les plus défavorables d’Europe, les politiques se perdent dans des considérations purement idéologiques.

Lire l'article
30 Octobre 2019

Lettre ouverte au parti Ecolo : pour une écologie cohérente

Chers députés, chers mandataires, chère présidente et cher président de parti, dans tous les combats que vous menez, ou peu s’en faut, vous visez juste, nous vous le concédons. Mais, vous vous engagez aujourd’hui sur une voie où nous ne pouvons vous suivre: […] en l’absence de tout débat public, vous cherchez en effet à faire passer en grande hâte un projet de loi visant à élargir le délai d’avortement à 18 semaines […]

Lire l'article